TOURS Un détenu retranché dans sa cellule

le

Lundi, à la maison d’arrêt, lors de la distribution du repas, un détenu, sous traitement, « pris d’une crise démence »,comme l’indique le bureau local du syndicat Ufap dans un communiqué, a proféré insultes et menaces envers le personnel derrière sa porte et son œilleton obstrué. La découverte d’un téléphone portable dans la cellule, annulant de fait le placement sous bracelet électronique du détenu, pourrait être à l’origine de la crise.
Il a été décidé d’ouvrir la cellule. Le détenu, couvert de sang, s’est alors précipité en direction du chef de détention, le menaçant d’une arme. La cellule a été refermée le temps que les agents s’équipent avant d’intervenir. Il était impossible à ce moment de savoir dans quel état se trouvait le codétenu. Comme l’explique l’Ufap, « une action forte et musclée de nos collègues a pu mettre l’assaillant hors d’état de nuire » jusqu’à son placement en cellule disciplinaire. Le codétenu, « traumatisé », a été extirpé. L’agresseur a été placé en hospitalisation d’office.

Source: La nouvelle réublique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s