Emeute à la prison pour mineurs de Lavaur

Une rixe entre deux jeunes de 17 ans a dégénéré et provoqué un début d’émeute à la prison pour mineurs de Lavaur, le vendredi 8 septembre. Quatre agents pénitentiaires et l’imam ont été blessés avant que tout rentre dans l’ordre. L’UFAP demande des sanctions exemplaires.

«Un drame, voilà à côté de quoi sont passés les personnels de Lavaur ce vendredi», affirme, Stéphane Eynard, secrétaire général adjoint UFAP/UNSa Justice de l’Union Régionale de Toulouse.

Vendredi 8 septembre, vers midi, à l’Établissement Pénitentiaire pour Mineurs (EPM) de Lavaur, au retour du culte musulman, une bagarre éclate entre deux détenus âgés de 17 ans. La rixe s’envenime et un troisième protagoniste se mêle à la baston. «L’alarme a aussitôt été déclenchée et les renforts se sont immédiatement rendus sur place pour mettre un terme à ce qui ressemblait à un règlement de compte entre détenus», raconte Mathieu Vasseur, syndicaliste UFAP/UNSa Justice. Il ajoute : «Le groupe de mineurs a alors vu dans l’intervention des personnels l’occasion rêvée de «casser du bleu».

S’en suit un véritable pugilat entre agents (surveillants, premiers surveillants et officiers) et détenus : «il aura fallu tout le professionnalisme et le sang-froid de nos collègues pour mettre un terme à ce début de mouvement collectif qui a par la suite gagné tout l’EPM», précise Stéphane Peinard. En effet, la rixe ayant eu lieu dans la cour, les autres détenus aux fenêtres se sont excités, jetant objets et liquides, injuriant copieusement les surveillants.

Le bilan est lourd avec quatre agents blessés : entorses, contusions et hématomes avec des arrêts de travail allant jusqu’à 7 jours. L’imam, qui a voulu arrêter les jeunes, a lui aussi reçu des coups. «Après un été plus que pourri pour les agents : manque permanent en personnels et effectif maximum de détenus, il convient, une nouvelle fois, de rappeler combien l’EPM de par ses spécificités ne peut souffrir d’un organigramme déficitaire», dénonce UFAP/UNSa Justice. «Depuis plus de 10 ans, l’UFAP UNSa Justice n’a de cesse de marteler que tous les détenus n’ont pas leur place au sein du projet EPM. Il faut en permanence séparer des détenus victimes de la violence de petits caïds, isoler des mineurs fragiles psychologiquement voire dangereux pour les collectifs, ou encore éviter des règlements de comptes sur fond de trafic de stupéfiants. Non, un EPM ne peut pas accueillir tous les profils de détenus, et oui certains mineurs ne peuvent être gérés qu’en quartiers mineurs», assène Stéphane Eynard.

Quoi qu’il en soit, le parquet de Castres a confirmé hier soir qu’une enquête avait été ouverte suite aux faits de violence commis. Elle a été confiée à la compagnie de gendarmerie de Gaillac.

UFAP/UNSa Justice : «Nous demandons des sanctions exemplaires»

«Nous apportons tout notre soutien aux collègues blessés et nous serons à leurs côtés dans leurs démarches», précise Stéphane Eynard de l’UFAP/UNSa Justice. «Leur courage et leur solidarité ont permis d’éviter un bilan encore plus lourd.» Le syndicat demande pour les instigateurs des sanctions disciplinaires, administratives et judiciaires exemplaires. «Nous saluons la réactivité de la directrice de la prison qui a organisé le débriefing, l’accompagnement des agents et a alerté le Parquet, ainsi que la direction interrégionale pour son soutien.» Le directeur interrégional adjoint de l’administration pénitentiaire s’était déplacé, dès vendredi soir à la prison pour mineurs de Lavaur, pour rencontrer les agents blessés et les personnels.

 

Source : La Dépêche

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Martial Ettwller dit :

    Heureusement que ce n’est pas un week-end avec un effestif réduit +les absences. Ils allaient au MASSACRE ! ! IL SERAIT TEMPS QUE L’ON SOIT CONSIDÉRÉ COMME ÉTANT DES PROS ET PAS DES PIONS SANS COMPÉTENCES. …….
    .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s