Osny : course-poursuite après les jets de colis à la prison

Repérés par une patrouille de police alors qu’ils lançaient des colis dans la cour de la Maison d’Arrêt du Val-d’Oise, des jeunes ont pris tous les risques pour tenter de s’échapper.

Les lanceurs de colis à destination de détenus de la maison d’arrêt sont tombés lundi après-midi sur un os. En l’occurrence, sur une patrouille de police qui avait justement pour mission de lutter contre ces envois de colis et effectuait une surveillance aux abords de la Mavo (Maison d’arrêt du Val-d’Oise).

Vers 16 heures, les policiers repèrent quatre jeunes qui ont franchi la première enceinte et lancent des colis par-dessus le mur d’enceinte en visant les cours de promenade. Surpris, les jeunes ont alors pris la fuite, deux d’entre eux regagnant leur voiture qui était stationnée chemin des Beurriers, à Pontoise, derrière l’hôpital.

Ils ont ensuite récupéré leurs complices qui s’étaient enfuis dans une autre direction. Bloqués par les policiers, les jeunes ont cependant réussi à s’échapper en percutant violemment le véhicule administratif en voiture, occasionnant des dégâts importants, avant de prendre la fuite en direction du centre d’Osny.

Les fuyards ont pris tous les risques pour semer la police. L’un d’eux a d’ailleurs sauté en marche au niveau de la rue de Gisors, à Pontoise, parvenant ainsi à s’échapper alors que ses trois complices poursuivaient leur route à toute vitesse.

Une fuite qui devait toutefois prendre fin au niveau de la rue de la Vallée, dans le centre d’Osny, après plusieurs minutes de course-poursuite. Les trois jeunes ont quitté leur voiture et tenté de prendre la fuite avant d’être les uns après les autres repris par les policiers, rue de la Fraternité et rue de la Vallée.

Âgés de 15 à 23 ans, originaires de Cergy, ils ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une procédure ouverte notamment pour introduction de colis à la Mavo, mise en danger de la vie d’autrui et rébellion, un des jeunes ayant porté des coups au policier qui l’interpellait. Les colis lancés à destination des détenus n’ont pas pu être récupérés.

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s