Une prison à Narbonne ? Réponse en mars 2018

Selon la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, c’est au printemps 2018, à l’occasion de l’examen du projet de loi de programmation pour la justice, que la liste de l’ ensemble des implantations retenues, ainsi que le calendrier prévisionnel de réalisations de ce vaste plan de construction sera présenté.

C’est à ce moment-là que nous saurons si le territoire narbonnais abritera une maison d’arrêt, que les élus situent -dans cette hypothèse-au lieu-dit Pradines, route de Marcorignan, sur la commune de Narbonne.

C’est par le truchement du sénateur audois Roland Courteau que la date du printemps est désormais connue. En effet, le sénateur a relayé auprès du ministère de la Justice sa demande d’information concernant l’état d’avancement du projet de construction de la maison d’arrêt de Narbonne, dans le cadre du programme de création de 15 000 nouvelles places de prison. (Une demande initiée et soutenue à l’époque par le sénateur Roland Courteau et la députée Marie-Hélène Fabre). Récemment, la garde des Sceaux a fait savoir au sénateur Roland Courteau «qu’à la suite des visites de sites organisées en juillet dernier, l’agence publique pour l’immobilier de la Justice poursuit les études approfondies permettant de s’assurer des conditions de constructibilité au regard du cahier des charges encadrant l’implantation et la construction des établissements pénitentiaires».

Source : La Dépêche

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s