Sept surveillants agressés par un détenu à la prison de Mont-de-Marsan

Dans les Landes, au moins sept surveillants ont été agressés au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan, ce lundi après-midi. A l’origine de l’agression, la fouille d’un détenu qui a dégénéré, a expliqué l’administration pénitentiaire.

Au moins sept surveillants ont été agressés au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan ce lundi après-midi, après 17h30. Cinq d’entre eux sont blessés, trois ont dû être hospitalisés : la responsable du bâtiment est la plus gravement blessée, elle a été touchée au plexus. Un autre surveillant a lui le nez cassé avec une déviation nasale, un troisième a un doigt cassé. Un autre a reçu un coup de poing au visage, et son collègue au tibia. Une surveillante est aussi traumatisée. « Le bilan est lourd » résume le syndicat national sur Twitter.

Jugé en comparution immédiate ce mardi

L’administration pénitentiaire explique que l’agression s’est produite après une fouille.  Le détenu se rendait ce lundi après-midi au sport avec un sac.  Sac qui a déclenché le portique de sécurité. Les personnels ont alors procédé à une fouille, comme c’est la procédure. C’est là que le détenu s’est énervé et a blessé plusieurs agents. Depuis les faits, l’homme incarcéré au centre de détention, est en garde à vue, il sera jugé en comparution immédiate ce mardi. 

199 agents pour 650 détenus

A Mont-de-Marsan, le centre pénitentiaire Pémégnan, ne connait pas de problème de surpopulation carcérale, ni de manque de moyens  comme dans d’autres établissements. Ils sont 199 agents pour environ 650 détenus, actuellement. Construite en 2008, elle fait partie d’un programme de modernisation des centres pénitentiaires, dont le but est d’améliorer les conditions de travail des personnels, mais aussi la vie des détenus, en vue de leur réinsertion.

Ainsi, en 2015 deux unités « respect » ont été ouvertes. Il s’agit de deux bâtiments dans lesquels 199 détenus circulent librement, de cellules en cellules, d’étages en étages… Aucune porte fermée, aucune grille verrouillée de 7h du matin à 19h. Un dispositif unique en France, inspiré des centres pénitentiaires espagnols.

Les personnels pénitentiaires de Mont-de-Marsan qui s’étaient mobilisés ce lundi à l’appel des trois syndicats, FO, CGT et UFAP, en soutien à leurs collègues de la prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais avaient de toute façon prévu de reprendre le blocage de l’établissement landais ce mardi. Une mobilisation qui les touche au plus près.

Source : France Bleu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s