« On n’est pas couché » : le discours poignant d’un surveillant de prison sur les suicides

Invité d’ONPC, Jean-François Forget, secrétaire général de l’UFAP-UNSA est revenu sur l’impact de la violence de l’univers carcéral sur les personnels. Avec en fond, le spectre du suicide.

Les débats avaient été jusque-là houleux sur un sujet sensible tel que l’univers carcéral. Accrochage sur la réalité de certaines pratiques, manière d’appréhender la prison, conditions de détention…

Pourtant, quand Jean-François Forget s’est mis à parler de ses collègues, l’assemblée s’est tue. Comme sciée par une réalité brute, décrite par le secrétaire général du syndicat pénitentiaire UFAP-UNSA. L’œil brillant, son discours direct a interpellé de nombreux téléspectateurs. « Ce dont on ne parle jamais, ce sont les conséquences de toute cette violence carcérale, de cette destruction à petit feu des personnels. Nous avons la profession d’Europe tous corps et métiers confondus, privé et public confondus, qui avons le taux de suicide le plus élevé. Et ça ne chahute personne… « 

De récentes études ont montré que le taux de suicide des gardiens de prison était 22% plus élevé que dans le reste de la population. Un chiffre à mettre en lien avec la vie en milieu carcéral.

Les conditions de vie des personnels pénitentiaire sont justement au cœur de la crise sociale qui a éclaté lundi 15 janvier, avec plusieurs blocages de prisons qui devraient se poursuivre lundi 22 janvier suite à l‘échec des négociations. Un cri qu’explique le surveillant de prison syndicaliste. « J’ai commencé dans une ancienne prison centrale en 94. J’avais de sacrés loulous à m’occuper. Mais je peux vous dire que ce n’était pas les conditions que connaissent les collègues à Fleury ou Fresnes aujourd’hui. »

 Source : RTL

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Doge dit :

    Femme de surveillant je ne peux que remarquer la lassitude de mon époux et de ses collègues. Je faire insulter cracher dessus menacer de mort ainsi que nous femmes et enfants. Conditions de travail et d’horares déplorables. L’état qui n’est même pas fichu de fournir des tenues. Obligé d’acheter ses propres rangers !!!!! Et là vie de famille dans tout ça. …. inexistante pour 1400e

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s