Un terroriste islamiste à Ecrouves

le

Le Strasbourgeois Ali Hattay, condamné à 9 ans de prison pour un séjour en Syrie, sera transféré mardi à la prison d’Ecrouves. Colère des syndicats de la pénitentiaire pour qui l’établissement n’est pas adapté à l’accueil de ce genre de détenu.

Fin février dernier, à l’issue du mouvement des personnels pénitentiaires, le Premier ministre Edouard Philippe l’avait promis : les détenus radicalisés, seraient confinés. Mardi, Ali Hattay, 28 ans, condamné à 9 ans de prison pour avoir séjourné en Syrie, sera extrait de la maison d’arrêt de Strasbourg pour être conduit à Ecrouves. « Un établissement poreux qui ne possède pas de murs d’enceinte, et dont deux miradors seulement sont en fonction la nuit ! », relèvent Emmanuel Febvre, secrétaire local de l’UFAP/UNSA Justice et son adjoint Julien Meze. « Nous sommes opposés à ce transfert et nous nous interrogeons sur les modalités d’action à mettre en place pour protester… »

« La filière de Strasbourg »

Originaire du quartier de la Meinau, Ali Hattay, fait partie de ce qu’on a surnommé « la filière de Strasbourg ». Entre le 13 et le 17 décembre 2013, dix jeunes Alsaciens étaient partis rejoindre la Syrie. Deux y sont morts ; l’un y est resté, Foued Mohamed Aggad, avant de venir commettre les attentats au Bataclan…

Ali et son frère Mohamed Hattay sont eux rentrés en France au printemps 2014 et ont été interpellés – avec les autres membres de la filière – le 14 mai. Condamnés à 8 ans de prison par le tribunal correctionnel de Paris en 2016, les deux frères ont écopé en appel d’une année supplémentaire en 2017. Ils avaient justifié leur départ dans un but humanitaire, avaient juré avoir été forcés de s’engager ensuite dans ce qu’on appelle aujourd’hui l’Etat Islamique.

Depuis, Ali Hattay, qualifié de « déter » par un cousin (comprendre déterminé) a vu sa peine alourdie de 15 mois supplémentaires pour détention de portable et de 13 mois ferme encore, pour remise irrégulière d’objet par détenu et de recel. Il a été successivement incarcéré à Villepinte (Seine-Saint-Denis), Osny (Val d’Oise) et enfin Strasbourg.

Trois cellules ceintes de grillage

« Il a demandé à faire une formation. Or, Ecrouves est un établissement qui en propose pas mal comme électricité, peinture. Pour l’administration pénitentiaire, c’est un détenu comme les autres… ou presque. Il a été reconnu coupable d’association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme et en même temps, il a le droit d’envisager sa réinsertion en vue de sa libération », appuie Emmanuel Febvre. « Je ne dis pas que ce n’est pas juste, mais je m’interroge sur le bien-fondé de l’accueillir dans un centre de détention ouvert comme celui d’Ecrouves. Ces gens-là doivent relever du système carcéral de maison d’arrêt, soit un système fermé ».

Quelques aménagements ont bien été apportés à Ecrouves en vue de son arrivée, reconnaissent encore les délégués syndicaux, UFAP/UNSA Justice mais des « bricoles », à leurs yeux. Trois cellules ont été ceintes de grillage, les fenêtres obturées de caillebotis pour éviter les « yoyotages » (comprendre les échanges entre les étages), et une caméra a été posée dans la coursive. « C’est ce que nous avions demandé au directeur », confirme Franck Rassel, délégué FO. « Ali Hattay sera placé dans un secteur contrôlé et à l’isolement la plupart du temps. Mais quid pendant les heures de formation. ? A ce moment-là, il sera bien en contact avec les autres, non ? Cette situation est absurde », poursuit-il. Reste que pour l’heure, FO ne lance aucun appel pour mardi.

Valérie RICHARD

Source : L’Est Républicain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s