Seine-et-Marne. [En images] Dans les coulisses du centre de semi-liberté de Melun

le

Depuis 2006, l’ancienne maison centrale de Melun a fermé pour un centre de semi-liberté. L’établissement reçoit des détenus condamnés à des peines aménageables ou en fin de peine.

Seuls les hauts murs qui jouxtent l’avenue du président Despatys, à Melun, laissent présager de la vocation pénitentiaire du bâtiment. À Melun, le centre de semi-liberté (CSL) ouvert en 2006 à la place de l’ancienne maison centrale est un établissement unique en Seine-et-Marne (à Chauconin-Neufmontiers il s’agit d’un quartier de semi-liberté au sein du centre pénitentiaire).

Alternative

« C’est un établissement qui est par définition discret mais qui permet une détention intelligente et utile », souligne Laurent Ridel, directeur interrégional de l’administration pénitentiaire de Paris Ile-de-France. Ouvert 365 jours par an, il regroupe des détenus condamnés à des peines aménageables, des personnes en fin de peine ou encore les personnes placées sous surveillance électronique.

Dans la journée, les détenus peuvent se rendre à leur travail, assister à une formation, faire des recherches d’emploi ou suivre des soins, mais doivent réintégrer leur cellule le soir. « Il y a une ouverture générale des cellules le matin à 7 heures et une fermeture à 21 h 30 mais il y a des régimes adaptés en fonction des différents horaires de travail des détenus », explique Fabrice Del Rey, le directeur adjoint du centre melunais.

Les détenus doivent laisser leurs effets personnels à l’entrée et sont contrôlés avant de réintégrer le centre (©La Rép 77/ JVC)

« Ces établissements permettent aux détenus d’envisager leur avenir et de construire progressivement leur réinsertion, poursuit Jean-Pierre Omodéi, le nouveau directeur du centre de semi-liberté de Melun. Le détenu peut se projeter sur l’extérieur, c’est comme un marchepied vers la sortie. »

Pas de notion de surpopulation carcérale ici : le centre de Melun peut accueillir 80 personnes sous ce régime de détention, mais ils sont actuellement 40 à se présenter chaque soir à la monumentale porte du CSL. Les 15 personnels qui travaillent sur le site doivent aussi gérer les quelque 120 personnes équipées d’un bracelet électronique dans le secteur du sud-Seine-et-Marne.

Réinsertion

L’établissement est équipé d’un terrain de sport et d’une bibliothèque (©La Rép 77 / JVC)

« C’est une vraie alternative à l’incarcération mais surtout un sas avant la libération », confie Fabrice Del Rey. Si l’établissement est équipé d’une bibliothèque ou encore d’un terrain et d’une salle de sport, « c’est un établissement classique et les détenus sont toujours sous écrous. »

Quand ils réintègrent le centre, ils doivent laisser leurs téléphones et objets personnels dans un casier, avant de passer sous le portique voire de subir une fouille aléatoire. Le régime de détention allégé, certes, mais les difficultés sont les mêmes que dans les autres établissements avec, notamment, des problèmes de consommation de stupéfiants ou si les prévenus réintègrent le centre alcoolisés.

(©La Rép 77 /JVC)

« Un pied dehors, un pied dedans : la gestion des émotions peut parfois être compliquée, poursuit le directeur adjoint. Mais nous avons un vrai rôle dans la réinsertion sociale. » L’épée de Damoclès ? Un retour en incarcération classique à Fleury-Mérogis. « Mais il y a aussi des retraits de permissions de sortir, ou l’absence de réduction de peine », liste-t-il.

« C’est une mode de détention qui peut permettre de trouver un sens à la fin d’une incarcération », conclut Laurent Ridel. En Ile-de-France, quelque 500 détenus purgent une peine dans un centre de semi-liberté, selon les chiffres annoncés par l’administration pénitentiaire.

La bibliothèque du centre de semi-liberté de Melun (©La Rép 77/JVC)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s