Après le mouvement de janvier, les syndicats ouverts au dialogue avec leur nouveau directeur

le

Le nouveau directeur de la prison de Vendin a pris ses fonctions cette semaine. Après l’épisode tumultueux de ce mercredi dans le quartier d’isolement, les syndicats espèrent faire avancer le projet d’établissement avec le nouveau dirigeant.

Vincent Vernet, ancien directeur de la prison de Bapaume, a pris ses fonctions à la tête du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil ce mardi 3 avril. Et comme un cadeau de bienvenue un peu empoisonné, dès mercredi matin, il a dû faire face à un premier incident : la destruction de deux cellules du quartier d’isolement par leurs occupants, dont l’une par le feu. L’opération avait nécessité l’évacuation en urgence des sept détenus incarcérés dans le quartier.

Remettre le surveillant au cœur de la sécurité

Finalement, l’incident avait été rapidement maîtrisé par le personnel. Une intervention saluée par le nouveau directeur, qui atteste que les événements ont été maîtrisés «  sans contrainte ni violence  ». Après un premier contact avec le nouveau dirigeant de l’établissement, l’UFAP-UNSA Justice, syndicat majoritaire, se dit ouvert au dialogue. «  Nous espérons qu’il saura écouter le personnel et remettre le surveillant au cœur de la sécurité de l’établissement », déclare le représentant Grégory Strzempek.

« Nous sommes prêts à repartir devant les portes. On ne va pas attendre qu’il y ait un mort »

Un quartier d’évaluation de la radicalisation ouvrira le 16 mai à la prison de Vendin. Jusqu’à cette date, les syndicats ont demandé la suspension du projet d’établissement d’Alain Jego, ancien directeur interrégional de l’administration pénitentiaire ayant pris sa retraite samedi dernier. Alain Jego souhaitait une réorganisation en conservant le même effectif, ce que l’UFAP conteste, réclamant trois gradés supplémentaires pour l’encadrement.

«  Nous sommes prêts à repartir devant les portes. On ne va pas attendre qu’il y ait un mort  », avertit Grégory Strzempek. Le syndicat a également appelé l’ensemble du personnel à faire massivement recours face aux sanctions sur leurs salaires décidées par l’administration à la suite du mouvement de janvier.

Source : La Voix du Nord

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s