Projets de prison : le coup de gueule de la maire de Limeil-Brévannes

Ce lundi, la maire (LR) Françoise Lecoufle exige une conférence de presse pour faire toute la lumière sur le dossier de quartier de préparation à la sortie. La ville de Choisy-le-Roi serait ciblée. Le maire n’est pas au courant.

Nouveau rebondissement dans le feuilleton d’un établissement pénitentiaire à Limeil-Brévannes. La maire LR Françoise Lecoufle « exige » ce lundi « la transparence » au préfet du Val-de-Marne sur ce dossier du futur quartier de préparation à la sortie (QPS). Des études de faisabilité sont en cours pour l’implantation sur un foncier d’Etat à la Ballastière nord près du futur téléphérique, d’un établissement de 180 places destiné à des détenus en fin de peine.

Autant dire que sa réunion ce vendredi avec le préfet, en présence du sénateur LR Christian Cambon et de la maire PCF de Valenton Françoise Baud, ne l’a pas rassurée. Bien au contraire. L’élue en est ressortie encore plus « dans le flou », ne sachant plus quoi penser, ni que dire à ses administrés. Une marche a rassemblé plus de 1 000 manifestants et des milliers de signatures contre ce projet ont été récoltées.

Le préfet ayant annoncé devant la presse qu’un deuxième site était à l’étude, avec l’accord du maire, le sujet a surgi au cours de la réunion. En l’occurrence, il s’agit de Choisy-le-Roi. Sollicité ce lundi, le maire PCF Didier Guillaume a simplement répondu : « Je ne suis pas informé officiellement et je n’ai pas eu de réunion avec les services de la préfecture donc je ne vois pas dans quel cadre ni avec quels éléments de dossier, j’aurai donné mon accord ! »

Une situation « surréaliste », juge-t-on en mairie de Limeil-Brévannes. « Face à cette confusion », Françoise Lecoufle réclame « un discours clair pour une meilleure concertation ». Elle suggère « une conférence de presse commune avec Laurent Prévost, afin de présenter, en toute transparence, la nature des établissements pénitentiaires envisagés, les critères de choix d’implantation, le calendrier, les délais de procédure… »

Etonnant ? Contactée, la préfecture du Val-de-Marne assure que « des recherches par le ministère de la Justice de sites potentiels sont toujours en cours, dans le Val-de-Marne comme dans toute l’Ile-de-France. Mais à ce stade, il n’y a pas de saisine officielle des maires. » Les études de faisabilité sont toujours en cours. La Chancellerie n’a pas fourni de calendrier.

Quant aux inquiétudes de la maire de Limeil, le préfet lui a clairement indiqué, selon son entourage, que « le projet de téléphérique ne sera pas remis en cause ». En clair, le projet de QPS se ferait ailleurs, si jamais il entrait en conflit avec le Câble A-Téléval. Resterait, dans cette hypothèse, à trouver le site, la ville et l’élu qui assumera ce choix.

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s