Angers. Le détenu se taillade les veines en plein procès

le

Un détenu de 35 ans est parvenu à se taillader l’avant-bras en pleine audience du tribunal correctionnel d’Angers, ce mercredi.

Il paraissait très agité depuis le début de l’audience. Un Géorgien de 35 ans s’est tailladé les veines en pleine audience, ce mercredi 11 avril, devant le tribunal correctionnel d’Angers.

Mafia géorgienne

Il est poursuivi avec trois autres de ses compatriotes pour association de malfaiteurs dans une affaire de violences avec armes. Une histoire de règlement de compte transpirant les opérations de la mafia géorgienne. En fait, une fusillade en février 2016 dans le quartier populaire de la Roseraie à Angers, qui avait fait deux blessés. Il a tenté de convaincre le tribunal qu’il subissait, en détention, des violences, des pressions et des menaces du personnel pénitentiaire, n’hésitant pas à mettre en cause un juge d’instruction de Vannes.

Instrument tranchant

Après des débats houleux où la présidente Monique Legrand lui a intimé l’ordre de se taire et d’éviter les pressions sur les autres prévenus, le trentenaire, renvoyé en détention provisoire dans l’attente de l’audience qui se tiendra le 25 avril prochain, a sorti un petit instrument tranchant, sans doute une lame de rasoir. Il a eu le temps de se couper deux fois l’avant-bras avant d’être maîtrisé par les hommes des équipes régionales d’intervention et de surveillance (Eris), le GIGN de l’administration pénitentiaire.

Audience suspendue

Ramené dans une geôle du palais de justice, il continuait à perdre du sang, obligeant le tribunal à appeler les pompiers et à suspendre l’audience. Finalement, « avec l’accord du médecin régulateur du 15 », assure une source pénitentiaire, il a été directement ramené au centre pénitentiaire de Vezins où il purge une autre peine. Son état n’inspirait pas d’inquiétude. Identifié pour tentative d’évasion et de suicide, il fait l’objet d’une surveillance particulière. Ce qui ne l’a pas empêché d’arriver dans une salle d’audience avec cette petite arme cachée sur lui.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s