La rougeole a déjà contaminé trois personnes à la prison de Vivonne

le

Malgré les murs et les barreaux, l’épidémie de rougeole s’est invitée, en début de semaine, au centre pénitentiaire Poitiers-Vivonne : « Je confirme un cas avéré de rougeole détecté lundi, indique la directrice, Karine Lagier. Il n’y a pas eu d’hospitalisation. Je ne souhaite pas en dire plus pour ne pas affoler la population carcérale mais nous invitons les personnels à rencontrer leur médecin pour se faire vacciner. » *

L’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine a confirmé, de son côté, deux cas chez des détenus et un autre concernant une surveillante pénitentiaire, détecté il y a une dizaine de jours. L’épidémie de rougeole est prise très au sérieux dans la Vienne, l’un des départements les plus touchés avec la Gironde.

Une personne contagieuse peut en contaminer vingt. Une jeune mère de famille poitevine, âgée de 31 ans, Jessica Riquelmé, avait succombé à cette maladie au CHU de Poitiers le 10 février. Entre le 1er novembre 2017 et le 21 mars 2018, selon l’ARS, 651 cas de rougeole ont été recensés dans la région.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s