ENQUETE OUVERTE A LA PRISON DE GRASSE

le

Nice Matin dévoile aujourd’hui les premiers résultats de l’enquête sur la rocambolesque expédition punitive au quartier des mineurs de la  Maison d’Arrêt de Grasse.

Des détenus ont pu casser les murs de 7 cellules pour aller frapper un autre prisonnier dans la nuit du 10 au 11 mai dernier.

L’affaire est remontée jusqu’à l’administration pénitentiaire à Paris qui prend l’affaire très au sérieux.

Les cloisons qui séparent les cellules des mineurs présenteraient un défaut de construction en termes d’isolation. Bref, des murs fragiles qui n’ont rien à voir avec les autres menant sur la coursive ou l’extérieur. Pas de menace d’évasion donc. Mais des travaux de consolidation vont être menés.

L’Enquête n’a révélé aucun dysfonctionnement dans les rondes menées par les surveillants.

Les détenus se sont attaqués à la cloison de la douche et on gratté avec un tube le crépis du mur jusqu’à percer un trou. Selon le Procureur de la République de Grasse, la dernière ouverture mesurait 1m20 de hauteur.

Source : Cannes Radio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s