Le député LREM Jean François Cesarini visite la prison du Pontet

le

Le député LREM voulait « s’imprégner » de la réalité du centre pénitentiaire du Pontet. Jean François Cesarini a découvert la surpopulation, mais aussi le manque de salle de classe pour les 800 détenus. Le député a aussi visité les ateliers et une cellule de 12 m² pour deux ou trois détenus.

Le député La République En Marche élu à Avignon Jean-François Cesarini a visité le centre pénitentiaire du Pontet. Le député voulait constater lui-même la réalité de la détention avant de voter amendements et textes de loi dans l’hémicycle. Pendant trois heures, Jean François Césarini a visité une cellule, les ateliers, la salle de culte ou les salles de classe.

Un détenu en cellule reconnaît le député

Quand il est entré dans la cellule de 12 m², le détenu a reconnu Jean François Cesarini. Le député était surpris, mais le détenu l’avait « vu à la télé ». Le député LREM a observé la cellule avec télé, douche et réfrigérateur. Une quarantaine de matelas sont ajouté dans des cellules au Pontet pour faire dormir au sol des détenus. Avec huit cent détenus, le taux de surpopulation est de 127%, mais quatorze postes de surveillants ne sont pas pourvus.

Jean-François Cesarini a découvert les salles de classes : plus de deux cents détenus suivent des cours d’alphabétisation mais aussi des enseignements du CAP au niveau Diplôme d’accès aux études universitaires. La place manque,  il y a des listes d’attentes : le député plaidera dans l’hémicycle pour que que « le budget de l’administration pénitentiaire ne soit pas que pour des murs mais aussi pour l’éducation ».

Jean-François Cesarini a aussi découvert les alvéoles de façonnage et conditionnement des ateliers du centre pénitentiaire du Pontet. Deux cents détenus travaillent pour nettoyer la prison ou emballer des dosettes de café ou du matériel cycliste pour Décathlon. Le marché entre les entreprises et l’administration pénitentiaire est conclu par un prestataire privé: Jean François Césarini a demandé les coordonnées de ce prestataire « pour les entreprises locales. Ca peut les intéresser en terme d’image et de marché ».

Le député LREM a dialogué avec les surveillants de prison sur la mauvaise image de leur métier. Il a évoqué la numérisation des prisons, les audiences vidéo. Le député LREM a souhaité que le centre pénitentiaire du Pontet soit à nouveau associé au Téléthon.

Jean François Césarini a également rencontré le syndicat de surveillant UFAP – UNSA pour évoquer les propositions du gouvernement après la grève des surveillant l’hiver dernier. Les journalistes ont été écartés de cette réunion entre le député LREM  et les délégués du syndicat.

Jean François Cesarini « Plaider dans l’hémicycle pour un budget de l’éducation en prison »

Jean François Césarini (LREM) a visité le centre pénitentiaire du Pontet - Aucun(e)
Jean François Césarini (LREM) a visité le centre pénitentiaire du Pontet – PQR Vaucluse Matin

Source : France-Bleu

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Guerin dit :

    Bonjour je voudrais savoir si les anciens detennu de la prison de nantes travail.car j’ai mon mari qui est la bas .Merci de me répondre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s