La prison de la Santé enfin rénovée

le

La dernière prison de Paris, totalement vétuste, a bénéficié d’une cure de jouvence à 180 millions d’euros. Nous avons pu visiter les bâtiments rénovés, qui accueilleront à nouveau des détenus d’ici la fin de l’année.

Certes, l’imposante clé qui trône sur le bureau de Christelle Rotach n’est qu’en laiton. Mais pour la directrice de la prison de la Santé, elle vaut de l’or. L’objet lui a été remis il y a dix jours, et marque symboliquement la fin de quatre années de travaux d’envergure pour rénover de fond en comble cette institution datant de 1867.

Pour près de 180 millions d’euros d’investissements, le bâti situé dans le XIVe arrondissement de Paris, a été complètement remanié. En apparence, les lourds murs en meulières ou en briques n’ont pas bougé. Mais si les architectes ont eu l’intelligence de respecter le passé, ce fut pour mieux le dépasser. « A chaque fois, nous avons pris trois cellules pour en faire deux », décrit la directrice. Pour une surface passant ainsi de 6 à 9 m2. Sur le papier, elles accueilleront 739 détenus, auxquels s’ajouteront les 100 du quartier de semi-liberté. Dans les faits, nombre de ces cellules devraient rapidement être doublées. Toutes sont équipées d’une douche, ainsi que d’une télé, un petit frigo et une plaque à gaz.

-

La surface des cellules passe de 6 à 9 m2. LP/Jean Nicholas Guillo

Dans l’ensemble, « on reconnaît un peu le quartier bas, mais tout a changé dans le quartier haut », soupire d’admiration un surveillant qui a connu la Santé d’avant, en faisant référence aux deux parties qui constituent l’établissement, la première côté rue de la Santé, la seconde rue Messier.

« Prenez les mouvements de circulation, il y a un siècle d’écart », s’enthousiasme la directrice. La « rotonde » historique, symbole de cette « panoptique » permettant à un seul gardien d’embrasser du regard plusieurs couloirs, a été élégamment rénovée. Mais désormais, c’est un poste de contrôle ultramoderne qui a pris place à son aplomb, commandant une multitude de caméras vidéo.

-

La «rotonde» historique qui permet à un seul gardien d’embrasser du regard plusieurs couloirs, a été rénovée. LP/Jean Nicholas Guillo

Pour l’heure, le bruit des futurs détenus n’a pas encore remplacé celui des perceuses. L’ouverture est prévue « dans le courant du dernier trimestre », assure l’administration pénitentiaire. Plus de 7 000 réserves ont été notifiées, que les entreprises en charge des travaux ont 90 jours pour lever.

Au pied de l’entrée secondaire, là où entrent les ouvriers, chacun fait valoir ses arguments. « Vous ne nous avez pas envoyé la liste ! » argumente un sous-traitant. « Les réserves, je vous les ai faites et refaites, s’agace un représentant du maître d’œuvre. La question, c’est celle des moyens humains et matériels que vous allez engager… »

-

Les détenus n’ont pas encore investi les cellules. LP/Jean Nicholas Guillo

« Il faut aller vite, sans négliger la sécurité », prévient Christelle Rotach. La directrice est presque rodée à l’exercice, elle qui dirigeait jusqu’à l’année dernière les Baumettes, et a connu le transfert des bâtiments « historiques » vers les Baumettes 2. La nouvelle « patronne » de la Santé se veut rassurante. « Parmi les réserves que nous avons relevées, aucune ne relève de la catégorie bloquante, précise-t-elle. Il s’agit essentiellement de finitions. Un petit défaut de peinture sur un mur, par exemple, ça compte comme une réserve. »

Dès la fin de ce délai de trois mois, les 450 personnels, dont 330 surveillants, de ce nouveau centre pénitentiaire y prendront progressivement leurs quartiers. Il y aura ensuite quelques semaines de fonctionnement à blanc et enfin une ouverture définitive attendue avec impatience, quand on sait que Fresnes est à 200 % de surpopulation, et que les maisons d’arrêt de Nanterre et Villepinte flirtent avec les 180 %.

-

La prison de la Santé accueillera 450 personnels, dont 330 surveillants. LP/Jean Nicholas Guillo

Source : Le Parisien

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. cailleux dit :

    Ma petite soeur Marie laure , serait ravie de voir son nouveau bureau

    J'aime

  2. cailleux dit :

    très jolie la nouvelle prison de la santé

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s