Morbihan. L’ « évasion digne d’un film américain » d’un détenu de la prison de Ploemeur

le

On en sait plus sur l’évasion et l’interpellation, ce mercredi 22 août 2018, d’un détenu de la prison de Ploemeur (Morbihan).

Le fugitif s’est fait la belle en passant par une gaine de ventilation puis a volé des affaires et les clés d’une voiture avant de s’enfuir de l’hôpital de Caudan. Il s’est ensuite caché dans des cabanes en bois, en pleine forêt, entre Baud et Camors. Dans le petit village où il a été arrêté, les riverains ont assisté stupéfaits au ballet des gendarmes.

La chasse au détenu évadé de l’hôpital Charcot à Caudan (Morbihan) n’aura duré que quelques heures.

L’évasion de cet homme de 27 ans est « digne d’un film américain », commentait un enquêteur.

 

L’évasion de cet homme est « digne d’un film américain ». | INFOGRAPHIE OUEST-FRANCE

Il dérobe des vêtements et vole des clés de voiture

Peu avant 9 h, les infirmiers de l’hôpital Charcot, l’établissement public de santé mentale de Caudan, se rendent dans la chambre d’un détenu de la maison d’arrêt de Ploemeur.

Arrivé la veille au soir, il est hospitalisé pour des idées suicidaires. Mais, surprise, sa chambre est vide…

Le détenu vient de se faire la belle, en passant par une gaine de ventilation installée au plafond. Il réussit à remonter jusqu’au toit avant de redescendre en pyjama, de se rendre dans les vestiaires de l’hôpital, de dérober des vêtements et les clés d’une voiture garée sur le parking.

Caché dans les cabanes

Les gendarmes mettent en place un important dispositif de recherche, composé d’une quarantaine de militaires.

L’hélicoptère de la gendarmerie de Saint-Nazaire survole la zone.

Vers 12 h 30, le détenu évadé est retrouvé à Baud, sur le site de la Fête des vieux métiers, un vaste terrain entre champs et sous-bois, au lieu-dit Keroguic.

Vers 12 h 30, ce mercredi 22 août 2018, le détenu évadé a été retrouvé à Baud, sur le site de la Fête des vieux métiers, un vaste terrain entre champs et sous-bois, au lieu-dit Keroguic. | Ouest-France

« Il s’était caché dans les cabanes qui servent aux démonstrations, tous les 15 août. Il a fallu deux heures aux gendarmes pour l’interpeller », témoigne un riverain.

Marcelle, sa petite-fille Nadia et son arrière-petite-fille Leïa, encore stupéfaites de la matinée très agitée qu’elles viennent de vivre. | Ouest-France

Le fugitif en garde à vue

Une quarantaine de militaires et des chiens ont ratissé le petit village de Keroguic une bonne partie de la matinée.

Une scène très inhabituelle, dans ce coin paisible.

« On a vu une voiture de gendarmerie passer, puis deux, puis trois… Toute la famille s’est retrouvée au milieu de la route, on se demandait bien ce qui se passait », racontent Marcelle, sa petite-fille Nadia et son arrière-petite-fille Leïa, encore stupéfaites de la matinée très agitée qu’elles viennent de vivre.

Née il y a 89 ans dans ce village, Marcelle n’était pas mécontente d’apprendre que le détenu avait été interpellé. « On n’a jamais vu rien de tel ici avant. Heureusement qu’ils l’ont retrouvé avant la nuit… »

Le fugitif a été placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Baud.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s