L’évadé voulait passer l’été dehors

Cette déclaration, au tribunal correctionnel de Niort, hier, a eu le mérite de la franchise : « Je ne voulais pas rester en prison durant l’été ».

Voilà pourquoi Riyad a tout simplement cassé son bracelet électronique et quitté la ville de Reims où il était assigné à résidence chez son père pour prendre la fuite et aller voir du pays sous le soleil.

Mais jeudi dernier, il a été interpellé à Niort. Il est 19 h environ en ce 30 août. Des policiers en patrouille en centre-ville voient s’enfuir deux jeunes à leur approche. Une course-poursuite s’engage à l’issue de laquelle les deux sont interpellés.

Une fausse identité

Au commissariat, Riyad qui se sait recherché va tenter de s’en sortir en délivrant une fausse identité, en l’occurrence le nom d’une personne qu’il connaît et qui n’a pas de casier judiciaire. Pas de chance pour lui, malgré ses tentatives pour dissimuler son visage sous sa capuche, un enquêteur du commissariat de police de Niort le reconnaît. Le jeune homme a déjà des antécédents ici. Et pas seulement ici. Quatorze condamnations figurent à son casier judiciaire. En découvrant sa véritable identité, on s’aperçoit que le jeune homme est recherché après une « évasion » à Reims.

Incarcéré en avril 2017, il devait purger une peine cumulée de trois ans et onze mois de prison ferme. Mais après plus d’un an de prison effectué, il avait bénéficié d’un placement sous bracelet électronique, assigné à résidence chez son père, à Reims avec des heures de sortie très encadrées. Le 22 juin à 10 h, il peut donc sortir de la maison d’arrêt avec son bracelet électronique posé. Moins d’une heure plus tard, un incident est détecté et le jeune homme, contacté. Riyad explique avoir eu un problème avec l’appareil en faisant du sport. A 11 h, son bracelet est donc remplacé. Mais à 19 h ce même jour, nouvelle alerte pour un défaut sur le bracelet. Cette fois, Riyad ne répond plus. Il s’en est débarrassé et a pris la fuite. « Cela s’est mal passé avec son père qui est quelqu’un de violent, qui consomme des stupéfiants » a tenté d’expliquer son avocate. « Il a été mis à la porte. Il s’est retrouvé à la rue ce soir-là sans un centime en poche. Il a choisi la plus mauvaise des solutions : briser son bracelet et vouloir goûter à la liberté ».

“ Pour la prison, on ne choisit pas les dates ”

L’intéressé ne cache d’ailleurs pas qu’il avait bien envie, en effet, de s’offrir un peu de bon temps dehors. « Je comptais bien me rendre. Mais je ne voulais juste pas retourner en prison en juillet et août. Je n’aime pas la prison, je ne m’y sens pas bien et puis, j’en ai déjà fait beaucoup d’années ».

Une explication« inadmissible » pour la procureure de la République, qui a rappelé que « pour la prison, on ne choisit pas les dates ». Encore moins la saison. Il va y rester une année supplémentaire suite à cette évasion. Peine à laquelle il a été condamné ce lundi par le tribunal correctionnel de Niort qui va s’ajouter aux dix-huit mois qu’il lui restait à effectuer avant ce placement en bracelet électronique pas vraiment probant. Le jeune homme est parti en maison d’arrêt sitôt l’audience.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s