Près de Rennes. Une pétition et un sondage contre la prison de Liffré

le

Des habitants de Liffré, au nord de Rennes, et des élus locaux s’opposent à une potentielle implantation d’un établissement pénitentiaire dans la commune en 2027. Ils mènent des actions pour mobiliser autour d’eux.

Le ministère de la justice veut créer de nouveaux centres pénitentiaires en France. Un est prévu en Ille-et-Vilaine à l’horizon 2 027. Plusieurs communes ont été identifiées comme potentiellement intéressantes par l’État. Liffré confirme qu’elle a été contactée. Le maire Guillaume Bégué avait fait le point sur ce dossier dans les colonnes de Ouest-France le 21 septembre et le 29 octobre, pour rappeler que rien n’était acté et que si l’État confirme son projet, il engagera des discussions pour faire connaître ses exigences.

Une pétition avec 450 signatures

« C’est l’article de Ouest-France qui m’a appris la nouvelle » , dénonce Gaëtan Garreau, un habitant de Liffré.  « Une mairie qui avance en sous-marin, ce n’est pas comme ça que j’imagine la démocratie. » Le Liffréen estime que la population aurait dû être consultée. Il a lancé une pétition intitulée Non pour une prison sur la commune de Liffré.

Gaëtan Garreau, un habitant de Liffré, a lancé une pétition. | EXTERIEUR

Gaëtan Garreau pense que c’est du côté de Sévailles ou de La croix de la mission que le bâtiment pourrait prendre place.  « J’ai fait du porte-à-porte ce week-end et le soir pour aller rencontrer le voisinage et les alerter sur ce projet. » Il a rassemblé un peu plus de 450 signatures pour l’instant.  « Il n’y a aucun but politique de ma part. Je suis juste un citoyen qui aime sa petite commune. »

L’habitant est contre cette potentielle implantation pour différentes raisons.  « La pollution visuelle : une prison au milieu de la campagne, ce n’est pas beau. Il y a aussi la pollution lumineuse car ce sera éclairé tout le temps. Et une pollution sonore avec les convois policiers. » Le Liffréen ne croit pas aux retombées économiques et à la création d’emploi.

Collecte d’infos

C’est justement pour avoir des éléments factuels que les élus minoritaires du conseil municipal,  « Un nouvel élan pour Liffré » ont commencé à interroger des professionnels du milieu carcéral et des élus comme à Vezin-Le-Coquet où il y a un centre pénitentiaire.  « Cette collecte d’informations va nous permettre de lister la réalité des inconvénients et des avantages d’un tel projet » , détaille Yannick Billioux, conseiller municipal et communautaire.

Les élus municipaux de la minorité à Liffré, Rozenn Piel, Yannick Billioux, Eric Gosset, ont également lancé un sondage pour consulter la population. | EXTERIEUR

« La majorité municipale donne l’impression de laisser les clés de la ville à l’État, sans aucune concertation » , déplore l’élu. Ils ont demandé au maire un référendum.  « Mais comme nous ne sommes pas entendus, on a mis en ligne un sondage pour voir ce qu’en pense la population. » Pour l’instant, ils ont reçu environ 80 réponses avec une bonne majorité d’opposants.

« On est conscient que les voix contre s’expriment plus facilement et se partagent plus le sondage. Il faudrait avoir tous les avis qui s’expriment » , encourage Yannick Billioux, L’élu aspire, en tout cas, à plus de pédagogie dans les prochains mois.  « Si ça doit se faire, alors il faut expliquer quel type de prison, quel fonctionnement, quelles conséquences. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s