Téléphones, drogues, argent… Opération coup de poing à la prison de Sequedin

le

Les surveillants ont organisé une fouille auprès des détenus de la maison d’arrêt de Sequedin (Nord). L’opération s’est révélée fructueuse.

Des dizaines d’objets interdits retrouvés dans les cellules. La fouille sectorielle organisée mercredi 7 novembre 2018 à la maison d’arrêt de Sequedin (Nord) a porté ses fruits.

Une vingtaine de surveillants pénitentiaires, aidés par des Équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) de Lille et Paris, ont ainsi visité des cellules situées au 2e étage du bâtiment B.

Qu’est-ce qu’une fouille sectorielle ? Elle permet à l’administration pénitentiaire de procéder à une fouille ciblée, dans un secteur déterminé, pour débusquer les objets interdits que se sont procurés les détenus. La plupart du temps, ces objets ont été balancés à l’intérieur de l’enceinte de la maison d’arrêt par une personne extérieure. Ils sont ensuite récupérés par les détenus.

Une bonne pioche puisque les agents ont pu retrouver 23 téléphones portables, une trentaine de chargeurs, 50g de produits stupéfiants, des pilules suspectes en cours d’analyse et 161 euros en liquide.

Lutter contre les projections

Pour le syndicat UFAP UNSA Justice, les fouilles sectorielles sont un bon moyen de lutter contre les nombreuses projections sur l’établissement.

Ce type d’action participe incontestablement au maintien des garanties sécuritaires pour les personnels et envoie des messages forts auprès de la population pénale. »

Cependant, pour être réellement efficaces, les fouilles sectorielles doivent être régulièrement renouvelées et doivent s’accompagner de mesures pour réduire les projections, préviennent les syndicats sur Facebook.

En effet, il ne sert à rien de déployer autant de moyens si dès le week-end suivant, nos chers pensionnaires se réapprovisionnement en objets ou autres substances illicites. »

Aucun texte alternatif disponible.
Source : Actu.fr