Nouveau suicide en prison en Guadeloupe, les syndicats interpellent l’administration

le

Un détenu au centre pénitentiaire de Baie-Mahault, en Grande-Terre en Guadeloupe s’est donné la mort par pendaison ce week-end, a indiqué lundi le parquet, portant à trois le nombre de suicides en trois semaines.

« Le jeune homme d’origine Guyanaise, condamné à un an de prison pour trafic de stupéfiants » a été retrouvé dimanche matin, pendu dans sa cellule, a indiqué le parquet, confirmant une information des médias locaux.

« L’Ufap-Unsa Justice n’a eu de cesse d’alerter l’administration sur les problématiques des établissements pénitentiaires guadeloupéens », a indiqué le syndicat dans un communiqué. En cause de ces conditions, « une surpopulation carcérale », évaluée par le syndicat à 146 % et des « conditions d’hygiène déplorables ».

« Le centre pénitentiaire de Baie-Mahault, qui a été conçu pour 480 détenus, héberge actuellement plus de 730 détenus et le quartier de la maison d’arrêt compte 136 matelas au sol », détaille l’Ufap-Unsa Justice. À Basse-Terre, compte encore le syndicat, « la maison d’arrêt est conçue pour 136 places » et 201 détenus y sont reclus.

Le syndicat demande un suivi psychologique pour les agents du centre pénitentiaire, et « exige » des réponses sur ces problématiques de la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, qui doit venir sur le territoire en fin de semaine.

Source : Le Figaro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s