Maison d’arrêt. Une surpopulation « indigne » d’après le barreau de Caen

Le barreau de Caen (Calvados) vient de se fendre d’une motion dénonçant les conditions de détention à la maison d’arrêt de Caen. D’après ses calculs, le nombre de prisonniers avoisinerait le double des conditions idoines : 432 détenus pour 222 places.

Le phénomène n’est pas nouveau, mais trouve un certain relief à la lecture du communiqué du barreau de Caen (Calvados), lequel a valeur de nouvelle sirène d’alarme. Une statistique fait bondir l’ordre professionnel des avocats : « Le quartier hommes de la Maison d’arrêt de Caen est actuellement surpeuplé. À savoir, au 11 juin 2019 : 432 détenus pour 222 places, soit un taux d’occupation de 197 % » (194,59 % très exactement).

Par conséquent, le barreau estime « impossible de considérer qu’un tel taux d’occupation permette des conditions de détention respectant la dignité humaine et que la dégradation des conditions de détention porte gravement atteinte aux principes de notre État de droit et compromet les objectifs de réinsertion et de prévention de la récidive ».

Il regrette dès lors « un manque de recours aux mesures d’aménagement de peine, permettant notamment d’éviter des incarcérations pour des courtes peines » et s’insurge contre « les mises à exécution de peines aménageables nonobstant les appels interjetés par les justiciables ». Le communiqué s’achève par l’expression d’une « inquiétude quant aux conséquences de cette surpopulation carcérale, tant pour les détenus que pour le personnel pénitentiaire ».

Source : Ouest-France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s