Prison de Perpignan : pour avoir du tabac, il étale des excréments sur le mur

le

Vendredi 23 août. C’est un peu un soupir collectif que pousse le syndicat UFAP au nom de ses surveillants de la prison de Perpignan. 

Vendredi dernier, un détenu considéré comme violent par le syndicat se distingue à nouveau. En effet, selon l’UFAP il avait déjà tenté d’étrangler un surveillant lors d’un parloir, et lors de l’altercation avait fracturé le nez d’un agent venu aidé et le pied d’un autre. C

ela lui avait valu l’incarcération à Perpignan, puis après une première libération, il est à nouveau incarcéré dans le même établissement pour une autre affaire. Vendredi 23, il aurait enlevé son T-shirt et se serait mis en garde pour en découdre à nouveau avec un surveillant. Maîtrisé, il est placé au quartier disciplinaire. C’est alors qu’il badigeonne les murs d’excréments, pour obtenir du tabac. De quoi provoquer un nouveaux ras-le-bol des équipes pénitentiaires.

Le syndicat évoque une surpopulation dépassant les 200 % avec 78 matelas au sol, des bagarres quotidiennes et des feux de cellules. Il espère davantage de transferts et de sanctions de ces détenus difficiles.

Source : La semaine du Roussillon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s